NEWS

6 octobre 2015

Edito 308 – MARC VAN BRABANT Secrétaire général Road Federation Belgium

Réfléchir et être conséquents !
Nous vivons à une époque dans laquelle la construction/rénovation de voiries doit se faire de plus en plus rapidement, de moins en moins cher et de plus en plus efficace, notamment en matière de perturbation de circulation. Ne pas oublier le service à la population ! Et aux populations avec « s ».(distributeurs, marchands, touristes, administrations diverses, etc)

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Pour anticiper cette nouvelle philosophie, les hommes et les machines se sont déjà adaptées. Mais …. Vous m’entendez venir … que se passe-t-il chez nous ? Mais que se passe-t-il donc sacrebleu ?

Où en est le processus de raisonnement politique de nos responsables ? Il y a peu, dans cette même revue, le président de la RFBelgium, écrivait : »Où sont passés les milliards ? »

Dans le même ordre d’idées, Yvo Derdaele citait le bureau du plan, prévoyant au moment d’écrire cet edito de 2014 : » Toutes choses égales par ailleurs (méthode enseignée en statistiques notamment), l’augmentation d’usage du transport routier sera de 20 % pour les personnes ET 62 % pour les marchandises. (de 2008 à 2030).

Alors ? Tintement d’oreilles chez nos taxateurs ? La bonne affaire ! TAXONS ! Et où ira cet argent ? Pour pallier à cette augmentation prévisible du Trafic (avec grand T) (tout égal par ailleurs, bis repetita …) que faut-il faire ? Notre première réponse : « réfléchir et être conséquents ».

A quoi bon faire de belles déclarations si celles-ci contiennent en une seule déclaration une volonté précise et son contraire. Exemple ? Il y a peu, à propos du « tunnel Meiser », quelle personnalité importante déclara devant un public de professionnels : «  ce sera le tunnel de la qualité ! » ? Quelques mois plus tard, la même personnalité : « ce tunnel n’a aucune utilité ». Oh tristesse …

Nos hommes et nos machines se mettent en alerte lorsque l’on se fie à des déclarations … Mais, patatras … Ce n’est qu’un exemple bien sûr. Mais … pour parler réflexion … Il faut croire, il faut être optimiste, pensons aux « missing links » (chaînons manquants, certains à l’étude depuis 1970, ben oui), aux plans de rénovations (trop peu de sous) .

Pour les intéressés, la liste (actuelle) des missing links est disponible à la RFB. Certains étudiants en fin d’études commencent à se passionner par la méthodologie (ou la non méthodologie) servant de base aux décisions à long terme en cette matière. Les étudiants, c’est l’avenir. Espérons que notre jeunesse se souciera d’avenir à moyen /long terme sans suivre l’exemple de leurs aînés à court -terme.

Lors du prochain congrès de la route, nous espérons pouvoir revenir sur les paramètres dont dépend la construction routière. D’ici là, nous espérons disposer d’ouvrages de qualité d’actualité. Quand le bâtiment va tout va ? Même lorsque cela bouchonne sur les routes ? Nenni, quand ça bouchonne … ça ne va pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.