DOSSIERS

22 mai 2016

Pelle à rayon court 2: Sept nouvelles 14-15 tonnes

Dans ce segment des machines compactes, les constructeurs se sont déchainés. Ils sont sept à avoir présenté pour la BAUMA des nouveaux modèles dans la catégorie des 14/15 tonnes et plusieurs nouveautés intéressantes sont à épingler. La tendance vers des machines plus lourdes est dans le cas des rayons courts dû à « la perte de stabilité du rayon court à l’arrière est compensée par un contrepoids plus court et plus lourd » estime Marc VRANKEN.

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

CATERPILLAR, la prouesse du plus gros

Tout d’abord, chez CAT la commercialisation du programme de la série F de Caterpillar nous apporte la nouvelle 315F Cat, une machine à faible rayon, conçue pour travailler dans le cadre de travaux sur la voie publique avec des routes barrées ou à proximité de bâtiments ou autres structures à préserver. Avec un rayon d’encombrement avant de 2,27 m et un rayon d’encombrement arrière de 1 530 mm, cette machine peut procéder à des opérations d’excavation, de pivotement et de vidage dans un couloir de travail de 3,8 m. Lorsque la machine pivote à 90° et travaille sur le côté, le contrepoids dépasse la largeur de voie de seulement 135 mm. Contrairement à une machine à rayon standard, la flèche de la 315F est positionnée vers le centre de la machine. Cela permet non seulement de réduire le rayon d’encombrement avant, mais également d’augmenter la capacité de levage à l’avant en raison d’une meilleure stabilité.

La CAT 325F L serre les fesses

Dans la catégorie des 25 tonnes Caterpillar a lancé fin 2015 sa nouvelle pelle compacte propulsée par un puissant moteur de 120 kW Cat C4.4 ACERTTM lui permettant de réaliser des performances de levage et d’excavation dans les espaces restreints. La 325F L est conforme aux nouvelles normes antipollution Stage IV et dispose d’un système de post-traitement des émissions qui ne nécessite aucune action de la part de l’opérateur.

Son système de contrôle réduit automatiquement le régime moteur lorsque la machine n’est pas « à fond » ce qui permet des économies de carburant. Dans le même but d’économie, le moteur intègre également un ventilateur à vitesse variable, ainsi qu’un système de refroidissement conçu pour travailler dans une chaleur extrême. En termes de performance, la 325F L les améliore de 7 à 9% par rapport au modèle précédent 321D L CR et enregistre des économies de carburant de l’ordre de 12%.

DOOSAN aligne aussi 2 nouvelles compactes

Chez DOOSAN, elle fait suite au modèle DX140LC-5 de 14 t. La nouvelle pelle à rayon court la DX140LCR-5 de 15,5 t. est propulsée par un moteur Perkins 1204F, et ses 85,9 kW développent 6 % de puissance supplémentaire et une amélioration de couple de 3 %.

Le couple d’orientation s’est également amélioré de 28 %. Le moteur ne requiert pas de filtre à particules. Grâce à quelques innovations, comme l’arrêt automatique du moteur en cas d’inaction temporisée, et le système SPC (Smart Power Control) d’équilibre entre la puissance hydraulique consommée avec la puissance moteur fournie, la consommation de carburant a été réduite de 10% par rapport au modèle précédent.

La DX140LCR-5, est équipée d’un système d’optimisation électronique de la puissance (e-EPOS) qui devrait optimiser le rapport puissance/consommation par le choix de 4 modes de puissance : Eco, Standard, Power et Power+. Les opérations sont également réglées par 4 modes de travail – fouille, levage et 2 modes pour outils hydrauliques. Les points d’articulation sont équipés de bagues EMS (Enhanced Macro-Surface) qui allongent le cycle de graissage.

24 tonnes bien compactées

Dans la foulée DOOSAN a présenté juste avant la BAUMA sa nouvelle version de la pelle sur chenilles à rayon court la DOOSAN DX235LCR-5 de 24 tonnes, conforme à la Phase IV et qui remplace le modèle « LC-3 » Phase IIIB. Côté performance le constructeur coréen annonce une augmentation de 9 % de la puissance moteur et de 5 % du couple. Dans les modes Standard et Puissance, il promet 13 % de force supplémentaire au godet ainsi qu’une amélioration de 3 % de la force au balancier. Des capacités de levage jusqu’à +9 % plus importantes à l’avant et presque +16 % latéralement.

Avec un rayon de rotation minimum de 2 310 mm. la DX235LCR-5 est propulsée par le moteur diesel refroidi à l’eau DOOSAN DL06P, un 6 cylindres à turbocompresseur satisfaisant les normes antipollution de la Phase IV. L’utilisation des technologies de post-traitement EGR (recirculation des gaz d’échappement refroidis) et SCR (réduction catalytique sélective) évite le filtre à particules. Le moteur DL06P délivre une puissance de 180 kW. Comme sa cadette, la DX140LCR-5 elle dispose de série, du SPC et du Système de gestion de parc CoreTMS, pour communiquer directement avec le système EPOS. Le nouvel écran ‘Trip Meter Setting’ permet à l’opérateur de contrôler quotidiennement (ou sur la période souhaitée) la consommation de carburant, directement à partir du tableau de bord.

HYUNDAI taille la croupe

Parmi les nombreuses innovations que HYUNDAI présentait à la BAUMA, deux pelles à rayon court faisaient la première mondiale. Le constructeur coréen s’est mis, lui aussi, dans la course des machines compactes avec des premiers modèles très performants qui augurent la poursuite d’une belle évolution. Pour les HX235 LCR de 24,5t et HX145 LCR de 15,7t, premières pelles sur chenilles « Short Tail » (rayon court) de la génération Stage IV, HYUNDAI a fortement mis l’accent sur la sécurité, en incluant un système de surveillance panoramique (AAVM — Advanced Around View Monitoring) présentant une vue virtuelle à 360° et un système de détection intelligente d’objets en mouvement (IMOD) qui avertit l’opérateur lorsqu’il détecte des objets dans le périmètre de fonctionnement de la machine.

Le couloir de travail de la HX145 LCR de 3,36 mètres est l’un des meilleurs de sa catégorie. Le nouvel écran tactile plus grand (8 pouces) fait partie des nouveautés inhérentes aux nouvelles séries HX. L’écran combine l’instrumentation et affiche toutes les informations comme celles de la jauge ECO qui permet une exploitation plus économique de la machine. L’indicateur sur l’écran tactile change de couleur en fonction du couple moteur et du niveau de rendement énergétique. L’économie de carburant, estimée par le constructeur se situe entre 6 et 12 % (selon le type d’opération) par rapport à la série 9A. Ces nouvelles machines proposent jusqu’à 10 réglages pour le marteau et 10 autres pour le broyeur. La flèche peut flotter librement en connectant la tête et/ou la tige du vérin directement au réservoir. Un bouton de surpuissance est disponible pour neutraliser la flèche flottante.

Parmi les autres nouvelles options, citons le contrôle fin de la rotation (Fine Swing Control) installé afin de permettre un arrêt plus doux de la rotation et ainsi réduire les chocs au minimum lors du chargement. Le verrouillage de rotation (Swing Lock) est un mécanisme de verrouillage commandé par l’opérateur qui coupe le signal pilote de rotation. Une pédale de déplacement en ligne droite (Straight Travel) permet de réduire la fatigue de l’opérateur lors des déplacements plus longs. Au lieu de maintenir enfoncées les pédales gauche et droite, l’opérateur peut se déplacer aisément en poussant sur une seule pédale. Enfin, les machines sont également équipées du Hi-Mate, un système de gestion à distance développé par HHIE. Grâce à sa technologie satellitaire, les clients peuvent désormais bénéficier d’un niveau inégalé en termes de service et d’assistance produit.

JCB améliore encore sa JZ140

JCB a optimisé sa pelle à rayon de giration arrière réduit: la JCB JZ140. Cette machine de 15,4 tonnes est équipée du moteur diesel JCB EcoMAX Etape IIIB/T4i de 83 kW, et d’un système hydraulique repensé. Le moteur ne nécessite aucun filtre à particules diesel et entraîne les pompes hydrauliques KPM Kawasaki de dernière génération, offrant plus de performances et une augmentation de rendement de 3 %. Associé à un nouveau ventilateur de refroidissement à vitesse variable, il permet d’économiser 5 % de carburant par rapport aux modèles précédents. Avec un rayon de giration arrière de 1485 mm, le contrepoids de la machine ne dépasse que de 140mm lorsque la machine est équipée de chenilles de largeur 700 mm et autorise un couloir de travail de 3,6 mètres. Côté cabine l’écran tactile de 7 pouces intègre des entrées des modes de travail simplifiés, avec code de couleur sur l’écran pour illustrer le mode sélectionné. La machine est également dotée de nouvelles plages de puissance, y compris d’un paramètre H+ pour les excavations difficiles et le travail de levage.

L’écran en cabine sert également d’interface pour la caméra de série installée à l’arrière. Le système de sécurité d’activation hydraulique 2Go de JCB est fourni de série. Les lignes auxiliaires hauts et bas débits et clapets de sécurité sont des équipements de série sur la pelle JCB JZ140. Le contrôle des circuits auxiliaires haut et bas débit se fait désormais grâce aux nouveaux joysticks à commandes électro-proportionnels. Les commandes ergonomiques permettent à l’opérateur de jongler avec toute une gamme d’équipements. La pelle JCB JZ140 est disponible dans différentes versions avec flèche monobloc ou à volée variable (TAB) et avec ou sans lame de remblai, pour s’adapter à un éventail d’exigences clients.

L’aboutissement pour KOBELKO

Depuis 1995, KOBELCO a mis l’accent sur le développement des pelles compactes (SR) et le nouveau modèle Génération 5 témoigne de son succès. La SK140SR-5 travaille aisément dans un couloir de 4 mètres et offre de belles performances, une excellente stabilité, un contrôle en douceur, une diminution importante des gaz nocifs tout en augmentant son efficacité énergétique. Cette machine est la dernière née d’une série de nouveaux modèles libérés par KOBELCO en 2016. Équipée de fonctionnalités innovantes, telles que le iNDr (Integrated Noise and Dust Reduction), système qui diminue le bruit et active un refroidissement exceptionnel du moteur tout en augmentant la fiabilité et le confort, par rapport aux séries 3.

Mais aussi, le nouveau SK140SRLC-5 embarque bon nombre de composants supplémentaires, sans compromettre sa compacité grâce au repositionnement du réservoir d’urée et du DOC monté verticalement avec un dispositif de réduction catalytique sélective (SCR), mais sans filtre à particules diesel (DPF). Le moteur Stage IV a été poussé de 74 à 78,5 kW et est conforme aux normes EU. Deux caméras assurent la visibilité arrière l’une pour le niveau bas tandis que celle montée en standard à droite, offre une vue plus large tous azimuts. Depuis l’introduction de la SR, il y a plus de 20 ans, KOBELCO a réellement fait évoluer le concept de rayon court pour les chantiers urbains. Ce modèle « Génération 5 » est selon le constructeur, l’aboutissement de leurs technologies et innovations avec p.e. ce filtre à huile hydraulique de grande dimension et leur système iNDr. La SK140SRLC-5 sera livrable en l’Europe en Juillet.

KOMATSU serre la ceinture et ouvre les vannes

Avec un poids opérationnel variant de 13.400 à 14.467 kg et un rayon de rotation arrière court, la PC138US-11 cette nouvelle pelle présentée en janvier par KOMATSU Europe est animée par le nouveau moteur SAA4D95LE du constructeur d’une puissance de 69,7 kW conforme aux normes d’émission EU Stage IV. Équipée d’un système de réduction catalytique sélective (SCR) avec l’additif AdBlue® et d’un système sophistiqué de contrôle électronique pour gérer le débit d’air, l’injection de carburant, les paramètres de combustion et les fonctions de traitement des gaz d’échappement, cette motorisation optimise les performances tout en réduisant la consommation de carburant. La conception intégrée du catalyseur d’oxydation diesel de Komatsu (KDOC) permet à ce système simple d’éliminer les particules grâce à une régénération passive à 100 %, sans qu’un filtre à particules diesel (DPF) ne soit nécessaire. La PC138US-11 est également équipée d’un nouveau turbo à débit variable, d’un filtre à air à flux direct, d’un système d’injection à rampe commune haute pression, d’une culasse 16 soupapes et d’un système de recirculation des gaz d’échappement (EGR).

Les principaux composants de la nouvelle PC138US-11, y compris les moteurs, les pompes hydrauliques et les soupapes sont exclusivement conçus et fabriqués par KOMATSU. La conception intégrée met en œuvre un circuit hydraulique à détection de charge à centre fermé (CLSS – Closed- centre Load Sensing System). Cette fonction d’ajustement variable de la vitesse du moteur et de la pompe, équilibre puissance et efficacité optimales dans toutes les situations de travail. La PC138US-11 est équipée d’une cabine unique à conception adaptée, qui lui permet de pivoter dans le même rayon de rotation que le contrepoids. La géométrie de l’équipement de travail a également été conçue pour réduire le rayon de rotation à l’avant, permettant de travailler efficacement dans un couloir de travail de 3,52 mètres. Un nouvel écran LCD haute résolution 7″ en couleur présente des fonctions améliorées et affiche la sélection six modes de travail pour ajuster les performances de la machine à l’application. Pour plus de sécurité, le système de caméra vue arrière, installé d’origine, offre à l’opérateur un large aperçu de la zone située directement derrière l’engin et est intégré, avec les jauges, à l’écran de commande par défaut. KOMVISION, le système de visibilité sur 360° de KOMATSU, est disponible en option.

Et de deux pour VOLVO

Les nouvelles pelles hydrauliques compactes sur chenilles de la série E de Volvo Construction Equipment, les ECR145E de 14,4 t..et ECR235E de 23,7 t. sont équipées d’un moteur Etape IV. Ces pelles intègrent un sélecteur de mode de travail qui permet d’optimiser la consommation de carburant, de réduire les coûts de fonctionnement et d’améliorer la productivité. Un système hydraulique optimisé combiné au système de commande entièrement électronique permet d’améliorer la précision de commande et le temps de réponse. Le système fonctionne en parfaite harmonie avec le mode ECO exclusif de Volvo, ce qui optimise le système hydraulique afin de réduire les pertes de débit et de pression et ainsi réduire la consommation de carburant.

Pour des commandes plus précises, ces machines sont dotées d’un clavier qui permet aux conducteurs de naviguer parmi les paramètres, sur l’écran LCD 20 cm et d’activer les fonctions de la machine. Les fonctionnalités de la caméra — dont la présence est exigée pour un marquage CE ainsi que le Volvo Smart View —, de la climatisation et des éclairages peuvent être personnalisées par le biais du clavier et chaque configuration peut être sauvegardée pour plus de simplicité. Un système de gestion d’accessoires, optionnel, protégé par un mot de passe permet de mémoriser jusqu’à 20 accessoires différents, ce qui permet au conducteur de prérégler, grâce à l’écran, la pression et le débit hydrauliques depuis le confort de sa cabine.

La VOLVO ECR145E montée sur chenilles de 700mm avec un débordement d’à peine 149 mm. de son rayon de giration arrière de 1494mm, parmi les plus courts, évolue dans un couloir de travail de 4 mètres. Les mensurations opérationnelles de sa grande sœur, la ECR235E ne sont pas les plus remarquables de son groupe avec son couloir de travail de 4,8mètres, un rayon de giration arrière de 1818mm et un débordement de 273mm. Gageons que ses performances de puissance sont, comme l’assure Marc VRANKEN, des plus remarquables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *