NEWS

4 mars 2017

BROKK rachète AQUAJET SYSTEM AB spécialiste de l’hydrodémolition.

BROKK l’un des constructeurs leader de robots de démolition vient d’acquérir un autre constructeur suédois de robots télécommandés AQUAJET SYSTEM AB. Ce dernier s’est taillé une place de leader mondial dans la technologie très pointue de l’hydrodémolition.

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Cette acquisition conforte la place de BROKK dans la robotique de démolition, en effet BROKK a développé des applications par actions mécaniques télécommandées (percussion, cisaillage, sciage, forage…) tandis que AQUAJET SYSTEM s’est concentré sur les systèmes de découpage et de fracturation du béton par jets d’eau à très haute pression. Les deux sociétés maintiendront la gestion actuelle avec l’acquisition.

Focus sur le procédé.

L’hydrodémolition est une technique de découverture de zones de béton lâche, détérioré et/ou endommagé de structures en béton armé ou de bâtiments. Par exemple les ponts, les piles de ponts, les barrages, les quais, les aires de stationnement, les pistes d’aéroports, les centrales électriques et d’autres constructions d’ingénierie. L’hydrodémolition répond aux dernières normes européennes EN 1504 pour la réparation et le remplacement du béton. Ce procédé façonne un profil «escarpé» dans le béton. Cette surface irrégulière offre une zone de scellement plus importante, et permet d’obtenir une adhérence nettement supérieure à celle obtenue par des marteaux-piqueurs, des fraiseuses ou d’autres méthodes d’enlèvement mécanique. Le procédé évite aussi l’altération des zones saines du béton par les ondes vibratoires. Par ailleurs, les microfissures et les dommages causés aux armatures métalliques par l’impact des marteaux-piqueurs ou d’autres méthodes d’enlèvement mécanique ne sont plus une préoccupation.

L’équipement de base du procédé se compose d’un robot automatisé programmable, relié par une ligne flexible à une unité à haute pression. Le robot fonctionne automatiquement sur la surface désirée en enlevant des zones de béton sélectionnées. L’action déterminante est la pressurisation et d’élargissement les pores et microfissures existants dans la structure du béton détérioré, en utilisant l’injection d’eau à haute pression. Le matériau est enlevé lorsque la pression d’accumulation dépasse la résistance à la traction du béton qui doit être éliminé. Au-delà de la pression, le volume d’eau est également un facteur opérant du système. Cette combinaison, de la pression et du débit de l’eau avec les mouvements précis de la buse d’injection contrôlés par robot, crée les critères d’effet nécessaires pour le processus d’hydrodémolition. Grâce à au système innovant de détection intelligente breveté, les jets d’eau réalisent leur force destructrice sur le béton au moyen de trois processus distincts: impact direct, cavitation et pressurisation de fissures micro et macro. La buse est déplacée rapidement et continuellement sur la zone à décaper. L’élimination sélective ne supprime que la quantité de béton nécessaire pour la rénovation. Fondamentalement, il reste le «bon béton» et les renforts en acier intacts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *