NEWS

19 juin 2017

2016, millésime d’exception pour la vente de machines

C’est comme pour le vin, il y a des années exceptionnelles, et pour le marché des machines de Génie civil/construction, 2016 est une année de croissance à deux chiffres. Toutes les catégories en bénéficient, sauf la section des générateurs qui avaient, on le sait, profité de la panique due au risque de black-out fortement médiatisé.

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Pour son allocution de présentation du rapport annuel de la SIGMA, Dries VAN HAUT son Président, n’avait pas assez de mots pour exprimer sa satisfaction au regard de cette année record qui dépasse de quelques milliers, les chiffres d’affaires (CA) de 2008 l’année folle. Voyez plutôt, avec un CA combiné de 1 milliard 442 millions d’euros dont 1.372 millions d’euros pour le BTP et la Manutention comparé à 2008, dont ce chiffre était de 1 milliard 350 millions €. Record battu aussi sur le nombre de machines vendues avec 5974 unités vendues pour le BTP (300 de plus que 2016) et pour la manutention, le plafond des 10.000 machines est crevé avec 10.716 unités vendues.

Les grands moteurs de cette croissance sont sans conteste les loueurs, qui augmentent chaque année leur part d’achat et qui surtout opèrent des renouvellements plus rapides avec des amortissements en 5ans. Les parcs machines chez les utilisateurs finaux on tendance à se réduire légèrement, et les remplacements sont plus espacées de l’ordre de 7 à 10 ans. Mais après bientôt 10 ans de crise, on se lâche ce qui explique, selon Dries VAN HAUT, cette croissance inattendue. Inattendue, car le bémol se trouve au niveau des marges, les quantités achetées par les loueurs en sont souvent la cause. L’importance de ces ventes de machines — le premier trimestre 2017 dépasse déjà 2016 —contraint les distributeurs à un nouveau challenge; humain celui-là.

La maintenance du parc exige des compétences et déjà, si 2016 a créé 2811 emplois dans le secteur, ce n’est pas suffisant.

« Nous devons nous concentrer sur les techniciens de service dans nos entreprises. Nous devons tout axer sur les aspects de formations, de promotion et de support afin que puissions obtenir plus de résultats sur ce point. Les entreprises qui réussiront à implémenter ces mesures seront les vainqueurs de demain. » Préviens le Président.

D’autant que 2017, année MATEXPO sera probablement une deuxième année record ! Mais silence, pas de château en Espagne ! Wait & see…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *