NEWS

18 août 2017

DE BRUYCKER et KEMP fusionnent sous l’aile de Royal Reesink N.V.

ROYAL REESINK nv. a conclu un accord de principe sur la reprise de l’actif et du passif du fonds de commerce de DE BRUYCKER nv., lequel est distributeur exclusif en Belgique, entre autres, des marques KOBELCO et BOMAG.

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

De Bruycker est distributeur notamment de Kobelco et de Bomag en Belgique et Kemp| Hamme est distributeur en Belgique notamment des marques Atlas et Schaeff. Selon le modèle néerlandais, il y aura aussi en Belgique une organisation forte pour les marques Atlas, Kobelco et Schaeff. La fusion des programmes de livraison de De Bruycker et Kemp nous permet de servir encore mieux nos clients existants et nouveaux. La répartition géographique des établissements nous aidera aussi à développer ces activités combinées. M. Ben Kemp, directeur de division Reesink Construction Equipment, assurera la direction générale. M. Dirk de Bruycker restera encore pendant une certaine période pour assurer la transition vers Royal Reesink. M. Geert de Bruycker gardera sa fonction actuelle et dirigera, à partir d’Ostende, les activités de terrassement et de construction routière belges. 
Les liens étroits qui unissent les entreprises De Bruycker et Kemp|Hamme, en Belgique, et les entreprises néerlandaises Hans van Driel et le groupe Kemp, devront veiller à la mise en place d’une organisation forte, compétitive et pérenne au Benelux.

Gerrit van der Scheer (CEO Royal Reesink) : « Avec la reprise de De Bruycker, nous franchissons une étape importante dans le développement de nos activités de terrassement. Après la fusion réussie de Kemp et Hans van Driel aux Pays-Bas, où chacun conserve sa propre identité, nous avons voulu réaliser la même chose en Belgique entre De Bruycker et Kemp Hamme. »

Ben Kemp (directeur de division Reesink Construction Equipment) : « Avec la reprise de De Bruycker par Royal Reesink, nous voyons des possibilités, au moyen d’avantages synergiques et d’une étroite collaboration entre les entreprises belges et néerlandaises, d’établir une organisation forte. Une organisation qui permet aux employés d’évoluer et une organisation qui peut envisager l’avenir de manière positive. Nous nous attendons aussi à pouvoir mieux servir nos clients en Belgique grâce à un élargissement substantiel de notre gamme de produits. »

Geert de Bruycker (directeur De Bruycker) : « Grâce à cette reprise, nous allons faire partie, sous notre propre nom, d’un groupe très ambitieux qui peut faire front en Belgique et aux Pays-Bas en tant que fournisseur total sur le marché des machines de terrassement et de construction routière. Nous offrons aussi à nos employés la continuité. Je suis donc très satisfait d’une partie telle que Royal Reesink. Une partie qui voit des possibilités d’être un acteur important et un chef de file sur notre marché. »

Il est prévu de finaliser la transaction fin septembre 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.