NEWS

26 mars 2018

Les V6000 et V7000, nouveaux marteaux lourds MONTABERT

MONTABERT va présenter à l’occasion d’INTERMAT Paris ses deux nouveaux poids lourds : le V6000 et le V7000. Ces deux brise-roches, pesant respectivement 6 tonnes et 7 tonnes, vont venir compléter la gamme, pour équiper des porteurs allant jusqu’à 120 tonnes.

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

MONTABERT a déposé trois brevets pour ces deux nouveaux marteaux. Le premier brevet concerne la gestion des paliers hydrauliques et le centrage du piston. Les deux autres brevets sont liés au nouveau système de régulation de fréquence embarqué dans ces deux marteaux.

D’autres innovations ont également été incluses dans la conception de ces nouveaux marteaux, comme le double circuit de graissage. Au même titre que la plupart des brise-roches MONTABERT, le V6000 et le V7000 sont en mesure d’adapter seuls leur énergie en fonction de la dureté de la roche. Ils sont bien sûr équipés de genouillères, pressurisation, aciers renforcés pour les berceaux, etc…

Ces marteaux ont par ailleurs été conçus dans un souci d’ergonomie et de sécurité pour les opérateurs et les personnes présentes autour du lieu de travail. Les pièces d’usure sont simples à changer, et tiennent compte des contraintes pour les techniciens liées aux efforts et au poids. Les niveaux de bruits sont également maîtrisés à l’aide d’un berceau totalement insonorisé.

Les marteaux sont destinés respectivement aux porteurs de 58 à 85 tonnes et de 75 à 120 tonnes, avec un diamètre de l’outil de 215 mm. Tous les brise-roches MONTABERT sont fabriqués en France (Lyon), y compris les V6000 et V7000, ils disposent tous d’un système de suspension — réduisant les vibrations et l’usure — ce qui prolonge la durée de vie de la machine, et permet aux marteaux de persister plus longtemps que ceux des concurrents actifs sur le marché. Le constructeur et son distributeur belge TRAMAC ont pour devise : « perpétuer les solutions les plus innovantes et fiables sur le marché, afin d’assurer aux clients, une productivité maximale, avec un bon rapport coût-efficacité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *