NEWS

22 mai 2018

Qu’est-ce qui fait le succès des nouveaux bulls LIEBHERR ?

Quelques bulles de champagne ont arrosé la bonne année de SOMTP Belgique. Avec 75 machines livrées, l’objectif était atteint pour l’importateur belge de LIEBHERR. L’entreprise avait fait le pari gagnant de stocker des best-sellers tels que la pelle compacte A914, ou encore les chargeuses 580 et 586 de la gamme à succès X-Power.

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Mais ces derniers mois dans la catégorie des grosses machines, les bulls ont fait la vedette. Trois exemplaires ont été livrés: un PR726 à ELBOKA de Kasterlee, un PR736 à ENVI de Hoeselt, et un PR766 50 tonnes à CBR de Lixhe près de Liège.

Dans la carrière de calcaire que CBR (Heidelberg Cement) exploite à Romont, le minerai est extrait par des excavatrices qui arrachent du sol quelque 2,2 millions de tonnes de roche calcaire par an. Des bouteurs sont aussi à la tâche: un LIEBHERR PR766 vient d’entrer en action, en remplacement d’un CAT D9N, qui était plus lourd d’à peu près 20 tonnes. Kevin MEESSEN, l’ingénieur de la carrière, explique que les bulldozers ne sont utilisés que pour le remblaiement du site après extraction du calcaire, une exigence de la Région wallonne. La question qui se posait était: pourquoi choisir LIEBHERR? « Il y a déjà beaucoup de Caterpillar en service, il est bon de changer de marque de temps en temps! Le choix final devait se porter sur un CAT D9, sur un KOMATSU ou sur un LIEBHERR. KOMATSU a rapidement été écarté, car le catalogue ne comptait aucune machine répondant, en puissance et en poids, à notre cahier des charges. Et si nous avons finalement opté pour LIEBHERR, c’est en grande partie en raison de la transmission hydrostatique, » commente l’ingénieur.

Lors des tests, c’est principalement par son confort et sa puissance que le PR766 a marqué des points, les deux machinistes ont dit la même chose: « le LIEBHERR est bien moins bruyant que celui qu’il remplace (les bouchons d’oreille ne sont plus nécessaires), est plus confortable, et est aussi moins sensible aux à-coups grâce à la transmission hydrostatique. » Ils sont enchantés de l’ergonomie et la facilité d’utilisation. Le but est d’atteindre une productivité de 1.500 t/ heure soit 1,2 million de tonnes de terre à « pousser ». Le PR 766, dernier né de l’actuelle génération des bulls LIEBHERR, pèse entre 46,2 et 54,20t. Le moteur, un V8 diesel LIEBHERR de 310 kW (422 ch) répond aux normes d’émissions Phase IV et Tier 4. Le constructeur allemand est pionnier en matière de transmission hydrostatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.