NEWS

6 décembre 2018

K-HEM; LE NOUVEAU MOTEUR HYBRIDE THERMIQUE-ÉLECTRIQUE DE KÖHLER

Le motoriste KOHLER a présenté début novembre à l’EIMA (salon de l’agriculture) un groupe motopropulseur hybride le K-HEM. C’est une unité de production combinée hybride électrique et mécanique combinant un moteur diesel KDW 1003 de18 kW et un moteur électrique 48V de 15kW en pointe.

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Pour satisfaire à la nouvelle directive européenne STAGE V sur les émissions, qui prend déjà effet ce 1er janvier 2019, KÖHLER a ajouté à sa gamme un produit capable de répondre aux nouveaux besoins des fabricants d’équipement du secteur. Plutôt que d’étudier les différentes sources d’énergie possibles en fonction de chaque application, KÖHLER a choisi de les intégrer en les couplant, afin de tirer pleinement parti de leur potentiel.

C’est le principe de K-HEM, l’unité qui produit de l’énergie en combinant un moteur diesel KDW 1003 de 18 kW, conforme aux normes Stage V et sans DPF, et un moteur électrique de 48 V qui garantit une puissance de pointe de 15 kW et 9 kW de puissance continue. Cette combinaison peut donc fournir plus de 30 kW sans avoir besoin de systèmes de post-traitement de gaz d’échappement. De plus, grâce au double rôle du composant électrique, qui fonctionne à la fois comme générateur et comme moteur auxiliaire, il est possible de récupérer de l’énergie du système de transmission pendant les phases de freinage et de décélération de la machine et du moteur à combustion et pendant les phases de fonctionnement à faible régime.

Avec K-HEM, la puissance initiale est fournie par le moteur à combustion, tandis que les pics de puissance sont garantis par le moteur électrique. Ce système, respecte les limites fixées par les normes Stage 5, et garantit des niveaux de productivité élevés. L’énergie stockée dans la batterie est libérée, lorsque la machine exige plus que le seuil de 18 kW thermiques de puissance installée, et dépasse même 30 kW. L’unité de commande principale intégrée gère les modes de travail et les transitions en fonction des besoins. L’unité hybride peut être intégrée à un système hydraulique ou à une transmission mécanique, de la même manière qu’un moteur diesel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *