NEWS

28 juin 2019

COURSE DE CÔTE À RONQUIERES POUR LE MERCEDES ACTROS 4163 SLT

En attendant l’arrivée du nouvel ACTROS dernière génération, mis en production depuis avril dernier, le constructeur nous a invités à découvrir sur le site du plan incliné de Ronquières, où les pentes de 14% et plus s’enchaînent l’une après l’autre, la caractéristique principale de cette bête de somme; TIRER DU LOURD !

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Les secteurs de la construction et de la carrière sont reconnus pour transporter les charges les plus lourdes et parfois même jusqu’à 500 tonnes. Il faut des machines capables de tirer de telles masses surtout dans les pentes les plus raides. La topographie vécue sur le site de Ronquières est mortelle pour un embrayage à sec, d’ailleurs beaucoup de chauffeurs refusent de s’aventurer sur de tels parcours.

L’ACTROS 4163 SLT 8×4 que MERCEDES nous a confié, avale sans douleur ces côtes et ces pentes dangereuses de plus 14%. Sans sourciller, la bête d’un poids total de 90 tonnes avec sa remorque FAMONVILLE chargée démarre en douceur. Le TRK (Turbo-Retarder-Kupplung) assure le transfert de la puissance et triomphe de l’inertie de la charge, sans passer par l’embrayage sec. En roulant, le TRK se referme et l’huile (1/2 litre) est purgée, afin d’anticiper l’emploi des freins. Dès cet instant, la puissance est transmise via l’embrayage sec. Au moment d’utiliser les freins, l’embrayage est verrouillé et le TRK se recharge d’huile. Le disque de la turbine est alors bloqué par le frein de turbine. La force induite dans le TRK génère un couple suffisant pour décélérer le poids lourd jusqu’à l’arrêt. Ainsi, le TRK fonctionne comme un retardateur, évitant l’emploi des freins de service.

Ce système d’embrayage permet de démarrer avec dynamisme ou légèreté, autorisant aussi sans restriction la manœuvre à bas régime. Par le biais des disques de pompe et de turbine, la force motrice est transmise à l’arbre d’entrée de la boîte de vitesses Mercedes PowerShift 3 à transmission automatique à 16 rapports ( 4×4 rapports). La boîte robotisée gère tous les passages de vitesse pour répondre aux instructions numérisées du conducteur. L’ensemble agit comme un cruise control sur simple indication, les passages de vitesse sont fluides et la progression rapide. Au test, la même manœuvre réalisée sans la robotisation fait retomber la vitesse acquise du camion pendant le passage manuel de vitesse, tandis qu’elle progresse si on laisse faire l’automate.

Le système TRK permet la montée rapide du couple empêche le véhicule de reculer en cas de démarrage dans une forte pente. Il offre un contrôle renforcé et lorsque le véhicule est arrêté dans une pente avec le rapport enclenché, le carter de l’embrayage hydrodynamique se remplit d’huile afin de pouvoir démarrer facilement ;

En pente, même avec une vitesse avant enclenchée, le chauffeur peut laisser reculer doucement le véhicule chargé, régulant la vitesse à l’aide de l’accélérateur. Cette fonction de descente permet de reculer sans utiliser les freins et donc l’air comprimé. Le SLT peut aussi redémarrer rapidement vers l’avant si nécessaire. Le TRK est disponible jusqu’à un poids de train total de 500 tonnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.