NEWS

3 septembre 2019

CAT upgrade les séries D & D2 avec 16 nouvelles chargeuses compactes D3

Le constructeur annonce la sortie d’une nouvelle série CAT® D3 pour 16 modèles de chargeurs compacts Skid Sterr (SSL) et sur chenilles (CTL). Ces nouvelles machines remplacent les anciennes séries D et D2, elles améliorent leur conduite opérationnelle et leur stabilité. Pour la première fois chez CAT, ces chargeuses compactes sont équipées de la reconnaissance des attachements et adaptent les fonctions de la machine en conséquence.

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Dès le premier abord, on constate que l’accès aux cabines de la série D3 est plus aisé avec une ouverture de porte plus large. À l’intérieur cela se concrétise par un espace d’assise plus large de 7,6cm mesuré entre les 2 manipulateurs. Suite à des modifications au châssis du train de chenilles et aux essieux, la stabilité opérationnelle des modèles CTL de la nouvelle série D3 s’est améliorée en réduisant le balancement et le tangage de la machine. Désormais équipées d’une boîte à deux vitesses, toutes les CTL D3 améliorent ainsi leur vitesse de déplacement, et les chargeuses CAT 279D3 et 289D3 affichent maintenant des vitesses de 20% supérieures aux modèles qu’elles remplacent. Les modèles 239 D3 et 249 D3 bénéficient aussi de la nouvelle boîte et gagnent 9% de vélocité par rapport à l’ancien modèle à vitesse unique.

Les Skid Steer (SSL) et CTL de la série D3 s’équipent aussi d’une technologie intelligente de reconnaissance des outils connectables (smart attachment) qui permettra aux modèles SSL et CTL Cat de la série D3 d’adapter et de convertir leurs commandes en fonction des exigences opérationnelles et du contrôle digital de l’attachement.

Les fonctionnalités de contrôle avancé embarquent le système d’automatisation pour les tâches répétitives telles que l’excavation, le chargement ou le raclage et assurent le repositionnement automatique de l’outil en fonction du déroulement opératoire de la tâche.

Cette série D3 et ses améliorations font évoluer ces machines, à l’origine basiques, vers des engins plus confortables, plus polyvalents et plus productifs. Une évolution nécessaire si les constructeurs veulent remettre cette catégorie de machine au niveau des autres catégories de minis concurrentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *