NEWS

14 février 2020

Le petit futé du convoi exceptionnel et le VOLVO FH16-750 8×4 tridem

C’est l’histoire d’un bon gars, responsable du matériel roulant lourd, qui s’occupait depuis toujours des paperasses qui ont trait aux permis de convois exceptionnels. Lorsqu’il les voyait partir, il ne pouvait s’empêcher de rêver d’avoir son propre camion. Timmy DE JONGH, parce que c’est de lui qu’il s’agit, conduisait déjà le camion de LAMEIRE FUNDERINGSTECHNIEKEN, l’entreprise qui l’employait. Mais devenir son propre patron le démangeait…

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

C’est aussi l’histoire d’une firme qui sait écouter ses collaborateurs et être le levier de leurs projets d’entreprise. C’est donc ensemble qu’ils ont créé pour la cause une petite entreprise spécialisée en transports lourds sous le nom d’EXCEPTRA.

Les demandes de permis et de dérogations prennent énormément de temps. Le réseau routier belge où les convois exceptionnels sont autorisés est très complexe. « La préparation du parcours de convois exceptionnels demande de la patience. Les règles sont souvent obscures et inconnues quand on n’est pas du métier, comme la vitesse limitée à respecter sur les ponts ou le nombre de véhicules d’escorte nécessaires… » Et ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres, explique Timmy, le cogérant d’EXCEPTRA qui a jeté son dévolu sur un VOLVO FH16-750cv 8×4 tridem avec essieu avant à commande hydraulique couplé à une remorque à plateau télescopique à 2+5 essieux.

« Nous avons longuement réfléchi au véhicule à acheter. Un véhicule VOLVO Trucks s’est cependant imposé comme une évidence, en raison du couple extraordinaire de Volvo par rapport aux autres marques. Je suis régulièrement confronté à des collines coriaces à franchir avec un semi-remorque. C’est dans ces moments-là que la puissance et la fiabilité de Volvo font toute la différence. La vitesse moyenne reste quasiment identique, même quand je gravis des collines à pleine capacité de chargement. Et sans hausse de consommation! L’avantage de la remorque à plateau à 2+5 essieux est qu’elle peut accueillir des machines non démontées, ce qui représente un sérieux gain de temps. Le démontage est chronophage et ne fait qu’augmenter la facture. »

EXCEPTRA se concentre sur le segment “lourd”, des charges remorquées comprises entre 120 et 135 tonnes, raison pour laquelle « je prends pratiquement toujours la route avec un ou deux accompagnateurs externes pour le transport. » LAMEIRE a depuis fusionné avec VOTQUENNE FOUNDATIONS. Elles font partie du GROUPE 2FUND pour lequel EXCEPTRA transporte une quinzaine de machines de plus de 45 tonnes. « Une activité que je combine à des missions pour le compte de tiers, histoire de rentabiliser mon semi-remorque au maximum », conclut Timmy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.