NEWS

12 août 2020

TROOSWIJK invente l’outlet des équipements de génie civil !

Mettre du matériel neuf du secteur du BTP aux enchères parait totalement antinomique. Et pourtant TROOSTWIJK Auctions, annonce qu’il organise la vente aux enchères de machines récentes et neuves pour le secteur de la construction et du terrassement. Ce type d’enchère est une première en Belgique et elle n’est taxée que de 5% de frais de vente, ce qui selon Peter LECHAT Sales Manager chez Troostwijk devrait attirer de nombreux amateurs.

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Alors, coup de pub ou véritable stratégie d’expansion ? C’est du 12 au 27 août, dates auxquelles les enchères se déroulent, que l’on pourra s’en faire une idée. Entretemps, on se pose la question des motivations de la plus grande maison d’enchères industrielles en ligne d’Europe.

Voit-elle les prémisses d’un marché de seconde main qui s’étiole face aux effets économiques de la crise sanitaire dans les territoires en développement, clients habituels des machines et du matériel déjà usagés ? Se sent-elle menacée par la réelle avancée des ventes de « machines de direction » que les concessionnaires mettent location pour ensuite les offrir à prix réduit ? Les stocks de machines neuves sont-ils si importants, suite au lockdown , que constructeurs et concessionnaires se voient obligés de s’en libérer sans entacher leurs relations commerciales avec leurs clients existants ? Les loueurs sont-ils tellement demandeurs de renouveler leur flotte tous les 2 ans ? Car ce sont bien les acheteurs d’Europe occidentale, issus de Belgique, des Pays-Bas, d’Allemagne et de France, ou bien de grands acteurs d’Europe de l’Est que vise ce type d’enchères.

La vente prévue ces jours-ci se compose, de pelleteuses, de tractopelles, de bulldozers, de tombereaux, de grues à câble, de chargeurs sur pneus, de grues télescopiques et d’installations de forage. Il s’agit de machines d’au moins 30.000 €, et d’une valeur moyenne de 80.000 € dont la plus grande partie n’a pas trois ans, le reste serait neuf 0 heure au compteur.

« Les clients et les négociants sont très satisfaits de cette nouvelle possibilité, car notre canal de vente, avec sa gigantesque base de données d’acheteurs, leur offre une nouvelle plate-forme de vente. Pour nous, il est donc très intéressant de continuer à élargir notre offre avec des machines neuves, coûteuses et uniques », conclut Peter LECHAT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.