NEWS

26 août 2020

Bientôt un nouveau « Boss » à la Confédération de la Construction

C’est comme directeur du département des études de la Confédération de la Construction, qu’en 1992 Robert de MUELENAERE fait ses premières armes dans le secteur. Cinq ans plus tard, il prendra la charge d’administrateur délégué de la vénérable maison. Bientôt arrivé à l’âge de la retraite, il n’était pas chose aisée de lui trouver un successeur, vu la personnalité débordante et les idées bien arrêtées qu’il affichait.

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Le Conseil d’administration de la Confédération Construction a désigné Niko DEMEESTER pour succéder à ces fonctions l’année prochaine en date du 1er décembre moment où Robert de MUELENAERE mettra un terme à son mandat.

Entre-temps, Niko DEMEESTER (50) rejoindra la Confédération dès le 1er janvier 2021 pour exercer la responsabilité de directeur général jusqu’à sa prise de fonction d’administrateur délégué.

« Niko est vraiment la bonne personne pour exercer cette fonction et je suis très heureux qu’il ait fait ce choix d’orientation professionnelle », déclare Robert de MUELENAERE. « Niko a derrière lui un parcours extrêmement solide tant dans le secteur privé que dans le secteur public, avec un bagage à la fois managérial, académique et de réseautage ».

En 2003, Niko DEMEESTER a travaillé en tant que secrétaire privé du secrétaire d’État à la simplification administrative, Vincent VAN QUICKENBORNE (Open VLD). Sa vocation était d’œuvrer à la simplification des rouages de l’État et à la transition d’une administration vers l’informatisation. En 2011, il accède au poste de secrétaire général au VOKA au sein de l’organisation patronale flamande.

« En prenant appui sur la réforme « Confédération Construction 2020 », il va aider l’organisation à relever de nouveaux défis dans le contexte extrêmement changeant qui caractérise le secteur, sur les plans technologique autant que sociétal », poursuit de MUELENAERE, auquel Niko DEMEESTER répond : « Pendant 23 ans, Robert n’a arrêté de transformer la Confédération Construction en une fédération patronale forte et tournée vers l’avenir. Je suis donc très heureux de pouvoir poursuivre son travail et je remercie les membres du Conseil d’administration de la Confédération pour leur confiance. J’ai hâte de mettre mes compétences au service de ce secteur important et innovant à partir de 2021 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.