NEWS

10 novembre 2020

La nouvelle VOLVO ECR50F fait plus qu’une pelle de 5 tonnes

Le constructeur suédois annonce l’arrivée prochaine de sa pelle ECR50F de 5 tonnes dans une version revue et corrigée. Le précédent modèle de série D datait de 2014 et, outre une motorisation aux normes actuelles Stage V, de nombreuses modifications ont été apportées dont les plus visibles sont le nouveau look de la carrosserie et du cockpit hérités de l’ECR58F, dont elle emprunte aussi le châssis.

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

D’entrée de jeu, VOLVO CE annonce une stabilité et une puissance hydraulique exceptionnelles, des performances de cavage, de levage et une force de traction inégalées. Si, malgré l’ajout du système de dépollution sans Adblue, FAP/DOC combinés, la nouvelle motorisation VOLVO D2.4H de l’ECR50F développe la même puissance nette de 31,2 kW que l’ancien modèle, le système hydraulique quant à lui se voit renforcé. Son débit s’améliore de plus de 15% à 120l/min et le second circuit auxiliaire, maintenant de série, débite avec 40l/min près du double de l’option précédente. Cette puissance hydraulique supplémentaire améliore aussi la force de traction de près de ±12% à 3830 daN. Le filtre à huile hydraulique multifonction breveté offre comme avant une protection exceptionnelle au système hydraulique.

Le rayon de giration arrière reste bien à l’intérieur du train de chenille comme d’ailleurs le pivot et le vérin de rotation de la flèche ne dépassent pas la largeur des chenilles lors de l’excavation le long d’obstacles. En cabine, les grandes pédales de translation et le déplacement automatique à deux vitesses facilitent une prise en main rapide. La position logique des commandes, doublée d’un sélecteur à molette de navigation dans les menus de l’écran couleur de 5 pouces, offrent une conduite intuitive et aisée. La permutation des accessoires sur l’attache rapide hydraulique se commande pas à pas sur l’écran. Une programmation du système hydraulique auxiliaire est réalisable en fonction des applications habituelles et cette possibilité se révèle intéressante pour les sociétés de location qui peuvent décider si l’utilisateur doit se conformer aux paramètres préprogrammés ou s’il a la latitude de ses propres réglages.

Tous les points de contrôle et d’entretien sont regroupés et aisément accessibles à hauteur d’homme. L’intervalle de graissage est de 50 heures et de 6000 heures pour le remplacement du catalyseur d’oxydation et le filtre à particules du traitement antipollution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.