NEWS

7 avril 2020

BROKK innove avec la brumisation contre les poussières de silice

Les poussières les plus dangereuses sont souvent celles qui sont invisibles. Les organismes de santé et de sécurité ont identifié les poussières de silice comme néfastes. Des obligations sanitaires limitent l'exposition des ouvriers du bâtiment et de la démolition aux nuisances. Le nouveau système BROKK WATER MIST qui agit comme un brouillard y répond.

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Dans son souci de sécurité, le leader mondial de robots télécommandés BROKK, a réalisé une étude sur l’efficacité des systèmes existants pour se protéger des micropoussières telles que celles de la silice. Les dispositifs classiques comme la pulvérisation sur le chantier par canon, par gicleurs ou d’arrosage au tuyau s’avèrent inefficaces contre ce type de poussières. Pour capturer des particules fines, l’analyse relève qu’elles doivent être captées dès leur origine et que la taille des gouttelettes pulvérisées a son importance.

Les particules de silice varient de 0,1 à 1 000 microns alors que les méthodes traditionnelles produisent des gouttelettes d’eau de 200 à 1 000 microns. Leur taille par gravité attire au sol ces grosses gouttelettes à une vitesse trop rapide et les nuages de silice en sustentation dans l’air continuent à voltiger. Comme il produit de grosses gouttes, l’arrosage s’avère le plus inefficace. Une brumisation d’eau réduit la tension superficielle des microgouttelettes qui se lient naturellement aux poussières atmosphériques.

BROKK a conçu un système de brumisation qui produit un brouillard de gouttelettes de 10 microns. Cette brume d’eau capture les particules de poussière dans l’air et les répand au sol. Une pompe à eau hydraulique équipe la machine, l’alimentation se fait par tuyau ou réservoir.

Le système est intégré au montage de l’outil contrairement aux moyens précédents, il permet aux opérateurs d’avoir une protection contre la poussière de silice avec n’importe quel outil BROKK – notamment les marteaux, les cisailles à bétons et les fraises à tambour.

Ce dispositif nécessite moins d’eau. (0,2 litre par minute) Plus économique et plus écologique que les méthodes de pulvérisation, il permet d’éliminer les flaques d’eau et de boue, et de réduire d’éventuelles glissades ou chutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.